NaNoWriMo is coming!

Plus que quelques jours avant le mois de novembre. Pour beaucoup, ceux qui ont des enfants du moins, ça veut dire préparatifs de costumes et de pâtisserie pour Halloween.

Pour les écrivains, ça veut dire que NaNoWriMo arrive! Pour les non-initiés, National Novel Writing Month, c’est une initiative américaine au départ, un mois de marathon d’écriture. L’objectif fabuleux et ridicule est d’écrire un roman de 50.000 mots en 30 jours. Ça fait 1.667 mots par jour. 1h30 à 2h d’écriture, en gros. Quand on a un boulot à côté, sans compter une famille et des bestioles, ça devient vite compliqué de caser le temps. Et pourtant, c’est possible! La preuve, l’an dernier j’ai réussi.

Le principe est de s’inscrire sur le site (anglophone: nanowrimo.org) pour profiter de l’émulation générale. Un compteur de mots permet de visualiser sa progression, des forums (dont des francophones) permettent d’échanger avec les autres Nanoteurs, et des Pep Talks, des mails d’encouragement et de conseils, sont diffusés régulièrement. NaNoWriMo est aussi présent sur à peu près tous les réseaux sociaux, et des communautés par pays et région se sont formées. Si vous n’habitez pas comme moi au fin fond de la cambrousse, il y a de bonnes chances que vous trouviez des événements et rencontres près de chez vous.

Pour ma part, je regrette justement de ne pas pouvoir totalement profiter de ce côté partage… Même si les choses ont l’air de bouger près de chez moi, et que des rencontres vont peut-être s’organiser! Je croise les doigts (et les orteils)! J’ai un peu du mal avec les forums et autres chats en ligne: d’une part ça reste du virtuel, et d’autre part ça contredit un peu mes résolutions pour novembre, puisque l’un des premiers conseils pour trouver le temps d’écrire est de réduire le temps passé en ligne… Rien de tel donc qu’une vraie réunion dans un café, pour voir de vrais gens qui partagent la même passion, et les mêmes galères!

Bref, du coup j’ai passé une partie du mois d’octobre à me préparer. Je n’ai d’ailleurs pas fini, mais je sais que je ne peux viser les 50k mots que si j’ai un plan. C’est ce qui m’a fait rater l’objectif il y a deux ans (je m’étais lancée avec juste un nom de personnage!), et ce qui m’a permis de l’atteindre l’an dernier. Donc je suis en train de finaliser ma préparation.

Concrètement, je me suis acheté un beau cahier, et j’ai rempli des pages et des pages de notes de lecture, d’idées en vrac, de schémas, de questions-réponses.

J’ai même prévu une partie dans le style BuJo pour suivre mes progrès en novembre, avec mon objectif de nombre de mots quotidien (que j’ai établi en fonction de mon planning professionnel et familial), le temps passé à écrire, et un graphique.

IMG_20181026_085710.jpg
avec des couleurs c’est plus motivant 🙂

 

J’ai décidé ce mois-ci de me concentrer sur une seule « méthode » afin de ne pas m’éparpiller. Je verrai ensuite ce que j’en retiens. J’ai focalisé sur le blog et les vidéos de Rachael Stephen. Je les trouve techniquement très utiles, et j’apprécie beaucoup son état d’esprit simple, chaleureux et motivant. Au niveau technique, elle s’inspire principalement de Dan Harmon. Je travaille en ce moment sur mes derniers « plot embryos ». Pour vous donner une idée, un plot embryo, ça ressemble à ça :

IMG_20181026_085923-1.jpg
(oui c’est tout en anglais 😛 )

 

Sur la photo c’est le plot embryo générique, qui correspond à la structure cyclique de la majorité des histoires. Je l’ai recopié pour chacun de mes personnages, du moins les six principaux. Il me reste ensuite à en tirer les différentes scènes à prévoir, qui me donneront mon « outline », ou structure détaillée du roman. Tout un programme, et je n’aurai vraisemblablement pas fini mercredi soir… mais c’est pas grave! Le principe, c’est quand même de se faire plaisir. Pour moi le NaNoWriMo c’est un peu comme la magie de Noël avant l’heure: anticipation, frénésie, stress, entraide… 😉

Si vous aussi vous vous lancez dans l’aventure, laissez-moi un commentaire! J’adorerais avoir les expériences d’autres Nanoteurs, avant, pendant et après le mois de novembre, pour partager ce que nous en avons retiré, ce que nous avons appris sur nous-mêmes, et sur l’écriture bien sûr.

 

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s