id2mars

Nous voici déjà en mars! Bientôt le printemps, la semaine dernière nous en a donné un avant-goût avec un beau soleil…

En mars, c’est aussi le mois du défi artistique id2mars, un challenge que j’ai découvert il y a deux ans sur Facebook, mais qui est aussi présent sur Twitter et Instagram.

Alors, id2mars, qu’est-ce que c’est? Eh bien c’est une initiative française créée par des participants au NaNoWriMo, mais qui ont eu l’idée géniale d’élargir le défi à tous les arts, et pas seulement à l’écriture.

Du coup, pour moi c’est le mois du dessin, collage, travaux manuels… en tout cas, une trêve dans l’écriture, ou du moins le mois où l’écriture passe au second plan. C’est très rafraîchissant, et ça me permet de me ressourcer, et d’expérimenter plein de nouvelles techniques.

Le principe est simple, consacrer 50h dans le mois à une poursuite artistique, avec une communauté sur les réseaux sociaux pour se motiver. Bon, j’avoue, comme pour le NaNoWriMo, je participe assez peu à la communauté car c’est très chronophage, et je suis toujours débordée à force de vouloir vivre quatre vies à la fois…

Par contre, la petite particularité que j’apprécie énormément dans id2mars, c’est que chaque jour, un thème est donné, qui peut servir de déclencheur. Depuis l’an dernier, le thème journalier est décliné en deux mots, un concret, un abstrait. Pour les écrivains, à moins de partir sur des textes courts, je ne sais pas si c’est pratique. Mais pour les dessinateurs, c’est le bonheur!

Chaque matin, c’est un peu comme le calendrier de l’avent en décembre, on découvre le thème journalier, et là il faut trouver des idées. En général, ma deuxième fille participe plus ou moins, donc je lui donne le thème, et on réfléchit ensemble à des idées. Je garde ça dans un coin de la tête, souvent une bonne partie de la journée, comme un bonbon qui donne un goût particulier à mes autres activités. Puis quand j’ai l’idée et un moment, je me lance.

Il y a deux ans, quand j’ai découvert ce défi, j’ai passé un nombre d’heures énorme dessus. Une fois l’idée trouvée, je perdais la notion du temps, et je pouvais passer 3 ou 4h sur un dessin sans m’en apercevoir. Chaque soir je postais une photo de ma réalisation sur Facebook. J’ai fait des dessins au crayon, au feutre, au pastel gras, des peintures, des collages, un carnet relié… C’était une expérience vraiment fabuleuse.

L’an dernier, la vie a fait que je n’ai pas tenu. Après les premiers jours, je n’ai plus eu (pris?) le temps. Mais ça m’a laissé une sensation de manque, comme si j’avais loupé Noël!

Cette année, je sais très bien qu’il est impensable de consacrer 1h40 par jour à ce défi (ce qu’il faudrait pour atteindre les 50h). J’ai déjà un boulot à plein temps, une reconversion en cours, un roman en phase de révision, une jument qui va mettre bas d’ici un mois, et accessoirement, une famille, et une maison… C’est complètement ridicule de me lancer dans un défi de plus, je le sais!

C’est ridicule, mais… C’est tellement ludique, et c’est vraiment pour moi le symbole du printemps qui revient, l’inspiration, les couleurs.

Alors tant pis, je me suis lancée quand même. Mais pour ne pas abandonner et finir déçue comme l’an dernier, j’ai modifié un peu les règles du challenge (ouh, la tricheuse rebelle!!) Donc, plutôt que 50h dans le mois, je me donne 15mn et un tout petit dessin par jour sur le thème proposé.

J’ai un petit carnet à dessin format 9x15cm, c’est parfait! Allez, j’avoue, pour les deux premiers dessins, j’ai déjà dépassé le quart d’heure… mais c’était le week-end, et j’ai voulu colorier les dessins. En semaine je me contenterai peut-être du noir & blanc.

Voici mes deux premiers jours donc. Soyons clairs, je ne cherche pas à dessiner les chefs d’œuvre du siècle, le but étant au contraire de me libérer de toute inhibition, et de me faire plaisir. Et surtout, de laisser libre cours à mes doigts, comme un exercice préparatoire au reste, en particulier à l’écriture.

Créer même si c’est moche, même si ça ne correspond pas à ce que j’imaginais au départ, même si… et le poster quand même, l’assumer. C’est un exercice psychologique aussi, et très enrichissant, je vous assure.

J’essaierai de poster la suite si je tiens le rythme… Verdict dans les semaines qui viennent.

Et vous, connaissiez-vous déjà id2mars? Y participez-vous? Connaissez-vous des équivalents? N’hésitez pas à laisser un commentaire, ce sera un plaisir de vous lire!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s